Vous abonner à notre offre « Repères »

Avec « Repères », le Compas vous propose un abonnement annuel à cinq documents d’études thématiques sur votre commune. Vous choisissez vos thèmes prioritaires et l’ordre de parution. Vous pouvez disposer d’un document diffusable pour un coût réduit.

Quel est le taux de pauvreté dans ma commune ? La part de personnes âgées va-t-elle augmenter ? Repères vous permet d’obtenir cinq fois par an, sous forme d’abonnement, des fiches de six à huit pages rédigées par le Compas. Vous choisissez cinq thématiques parmi les onze que nous proposons. Vous déterminez l’ordre de publication en fonction de vos besoins.

Vous disposez : d’un ensemble d’indicateurs élaborés par le Compas permettant de dresser un état des lieux complet de la question, d’un positionnement au regard de la France métropolitaine et d’un autre territoire que vous choisissez, d’un éclairage relatif aux enjeux pour l’action communale dans ce domaine, d’une liste d’études de référence.

Télécharger notre fiche d’information

Télécharger un exemplaire de démonstration

 

Présentation synthétique de chaque fiche Repères

Les dynamiques de peuplement

La population française augmente mais les dynamiques locales varient fortement. L’impact de la natalité et de la mortalité d’un côté, des migrations résidentielles de l’autre transforment les territoires et modifient les besoins des populations et, par conséquent, les politiques publiques à élaborer. Cette fiche Repères vous présente les évolutions majeures de votre commune en terme de peuplement.

L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données du recensement de la population de l’INSEE (dont les fichiers détail).
Cette fiche propose un premier cadrage relatif à l’évolution du nombre d’habitants depuis les années soixante, à la contribution du solde migratoire et du solde naturel aux dynamiques observées et à une typologie des ménages (taille des ménages, place des personnes seules, des familles).
Un éclairage particulier positionne notamment les différentes catégories de population (personnes vivant seules, au sein d’une famille d’un couple avec enfants, au sein d’une famille, ….), au sein de la pyramide des âges de la commune.
L’approche est ensuite affinée sur la question des mobilités résidentielles. Cela permet de mieux comprendre l’importance des mobilités résidentielles dans l’évolution de la structure des ménages de la commune. L’évolution de la population lors des dix dernières années est ainsi décomposée finement par classes d’âge, catégories de ménages, catégories socioprofessionnelles des actifs occupés et niveaux de formation, en identifiant la contribution respective du solde naturel ou des migrations résidentielles… Les facteurs de transformation de la population de la commune sont ainsi identifiés.

Les inégalités entre les femmes et les hommes

La question des inégalités hommes-femmes, très souvent débattue au niveau national, l’est bien moins sur un plan local. Pourtant, l’approche territoriale des inégalités est de plus en plus reconnue comme indispensable. Ce Repères étudie la situation de votre commune. L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données du recensement de la population de l’INSEE et des Déclarations annuelles de données sociales.

Cette fiche propose un premier cadrage relatif à la place des femmes dans la population communale (effectif par tranche d’âge, évolution du nombre et de la part des femmes monoparents, part des femmes parmi les isolés par tranche d’âge). L’approche est ensuite complétée par des comparaisons des écarts entres les femmes et les hommes au regard d’une approche dynamique des taux d’activité, du travail à temps partiel, de la précarité des contrats de travail, des niveaux de formation, de l’évolution de la part des femmes parmi les cadres.

Un éclairage particulier est proposé sur le salaire net horaire moyen des femmes et des hommes selon leur catégorie socioprofessionnelle et leur âge.

Les personnes âgées

La proportion de personnes de plus de 60 ans s’accroît sous l’effet de la baisse de la fécondité et de l’allongement de l’espérance de vie. Mais au niveau local les phénomènes ne suivent pas nécessairement les moyennes. Qu’en est-il sur le territoire ? Cette fiche Repères dresse un panorama du vieillissement.

L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données du recensement de la population de l’INSEE et des données de la DGI pour ce qui concerne les revenus. Cette fiche propose un premier cadrage relatif à l’évolution du nombre de personnes âgées depuis 1999 ; des jeunes seniors aux plus de 85 ans. Une projection à l’horizon 2020 permet d’estimer l’importance du vieillissement à venir.

L’approche est ensuite affinée sur la question de l’isolement des aînés afin de connaître le nombre et la part des personnes âgées vivant seules à leur domicile et de mesurer la baisse du nombre des aidants potentiels dans les années à venir. Les ressources des personnes âgées sont également étudiées à travers leurs revenus mensuels. Une comparaison par tranche d’âge permet de disposer d’une tendance concernant l’importance d’une précarisation à venir des personnes âgées dans la commune. Enfin, un éclairage particulier est proposé sur la situation vis-à-vis du logement. Quels sont les lieux de vie selon l’avancée en âge et selon le sexe. Quels sont les statuts d’occupation et la taille des logements occupés par les personnes âgées ?

La petite enfance

La France manque de places d’accueil pour ses jeunes enfants, ce qui freine les carrières féminines. Qu’en est-il au niveau local ? Quels sont les besoins ? Quelle est l’évolution de la population des moins de trois ans ? Cette fiche Repères dresse un état des lieux dans un domaine essentiel de l’action publique locale.

L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données du recensement de la population (dont les fichiers détail), des données de l’Etat civil diffusées par l’INSEE et des données de la CNAF pour ce qui concerne les modes d’accueil. Cette fiche propose un premier cadrage relatif à l’évolution des générations en âge d’avoir des enfants, des familles de la commune et des naissances domiciliées.

L’approche est ensuite affinée sur la question de la mobilité résidentielle des jeunes enfants et des jeunes parents. La fiche Repères permet de savoir si les familles ont plutôt tendance à arriver , à partir ou à se renouveler dans la commune. Un éclairage particulier est proposé sur la situation sociale des familles ayant un ou plusieurs enfant(s) de moins de 3 ans. Un croisement entre la composition familiale et l’activité du ou des parent(s) permet une évaluation du besoin d’accueil. Enfin, la couverture des prestations de la PAJE est analysée.
L’évolution des structures familiales

Transformée, recomposée, la famille est toujours là. Elle demeure, en dépit de changements importants, une forme d’organisation de base de notre société. Mais qu’en est-il dans votre commune ? Couples avec enfant(s), familles monoparentales, taille des fratries, familles recomposées… Ce Repères fait le point sur la situation.

L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données du recensement de la population diffusée par l’INSEE. Cette fiche propose un premier cadrage relatif à la composition des ménages et à l’évolution de la part des familles au sein des ménages depuis 1990. Un éclairage particulier positionne notamment la population vivant en famille au sein de la pyramide des âges de la commune. L’approche est ensuite affinée au regard de la taille des fratries, de l’évolution des familles nombreuses et des familles monoparentales parmi l’ensemble des familles. Enfin, une estimation de la part des familles recomposées est proposée.

Les jeunes de 15-24 ans

La jeunesse française est beaucoup plus diversifiée qu’on ne le dit souvent. Les moyennes masquent de grands écarts en fonction de l’âge, du milieu social, mais aussi du lieu de vie. Qui sont vraiment les jeunes de votre territoire ? Comment vivent-ils ? Que font-ils ? Ce Repères fait le point sur la situation.

L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données du recensement de la population de l’INSEE et des données relatives aux demandeurs d’emploi diffusées par la DARES. Cette fiche propose un premier cadrage relatif à la part des jeunes de 15-24 ans dans la population et à son évolution depuis 1999. Leur mobilité résidentielle conditionnée à celle de leurs parents est étudiée. L’approche est ensuite affinée afin de connaître comment ils vivent au travers d’une approche différenciant ceux vivant dans le foyer parental et ceux ayant pris leur indépendance. Les niveaux de formation et le type d’activité des jeunes en emploi sont analysés selon leur sexe et leur âge.
Enfin, des éclairages particuliers sont proposés pour ceux qui ne sont ni en formation ni en emploi (ce qui permet d’estimer le nombre de jeunes dans la commune potentiellement en difficulté d’insertion) et pour ceux au chômage.

L’isolement des adultes

Jeunes adultes, couples séparés, personnes âgées : de plus en plus de personnes vivent seules. Pour certains c’est un choix assumé qui n’empêche pas d’avoir des relations sociales, pour d’autres c’est une contrainte lourde qui pèse dans la vie de tous les jours. Cette fiche Repères analyse la situation dans votre commune. L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données du recensement de la population de l’INSEE (dont les fichiers détail). Elle permet de prendre finement la mesure de l’isolement résidentiel tout en proposant une estimation des situations d’isolement relationnel.

Cette fiche propose un premier cadrage relatif à l’évolution de la taille moyenne des ménages et à celle du nombre de ménages d’une seule personne. L’approche est ensuite affinée au regard des inégalités face à l’isolement selon le sexe, l’âge, la catégorie socioprofessionnelle. Un éclairage particulier tient compte notamment des différences constatées selon le sexe et l’âge entre les adultes isolés d’un côté et les monoparents de l’autre. Enfin, les situations d’isolement sont croisées avec les statuts d’occupation et la taille des logements.
La pauvreté et la vulnérabilité économique des populations

La crise s’aggrave. La montée du chômage depuis 2008 nourrit la hausse de la pauvreté. Les catégories les plus défavorisées sont fragilisées. Mais les situations sont fortement contrastées suivant les territoires. Ce Repères étudie la situation de votre commune. Il présente notamment une estimation inédite au niveau local du taux de pauvreté. L’approche statistique se fonde sur des estimations réalisées par le Compas à partir des données de la Direction Générale des Impôts (DGI), des Revenus Disponibles Localisés (RDL) et de l’Enquête Revenus Fiscaux et Sociaux (ERFS) et de données de la Cnaf.

Cette fiche propose un premier cadrage relatif à la répartition des niveaux de vie au sein de la population : quel est le niveau de vie des personnes les plus modestes ? Quels sont les écarts constatés entre les plus riches et les plus pauvres ? L’approche est ensuite affinée au travers d’une estimation du nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté et du calcul d’un taux de pauvreté local. Des éclairages particuliers tiennent notamment compte des différences constatées selon le degré d’isolement, la présence d’enfants, l’âge et le statut d’occupation du logement. Cela permet de mettre à disposition des taux de pauvreté selon les catégories de ménages et de mieux connaître qui sont les personnes pauvres. Les populations fragiles sont également étudiées. Une estimation de la part de la population concernée si on augmente de 100 ou 200 euros le seuil de pauvreté est ainsi proposée. Enfin, l’évolution depuis 2009 du nombre d’allocataires des minima sociaux, des revenus garantis et du nombre de ménages dépendants fortement des prestations sociales est analysée.

Les inégalités de revenus et l’impact de la crise

La crise économique accroît les inégalités de revenus. Alors que les plus aisés demeurent relativement à l’abri, les revenus des plus démunis se réduisent. Les dynamiques locales sont souvent très différentes. Ce Repères dresse un état des lieux et présente les grandes évolutions en matière de niveaux de vie. L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données de la Direction Générale des Impôts (DGI) publiées par l’INSEE et les Déclarations Annuelles de Données Sociales (DADS). Cette fiche propose un premier cadrage relatif à l’évolution du revenu médian mensuel depuis 2001. Les effets de la crise sur les revenus sont analysés depuis 2008, du 1er décile (les 10% les plus pauvres) au 9ème décile (les 10% les plus riches).
La concentration des revenus est également étudiée (elle montre par exemple la part des revenus concentrés par les 1% les plus aisés des habitants) ; tout comme la source des revenus (salaires et bénéfices, pensions et retraites, …). L’approche est ensuite affinée au regard des inégalités de revenus et de salaires selon le sexe, l’âge. Les inégalités entre les revenus des propriétaires et des locataires complètent l’approche.

Niveaux de formation

Même si le système est marqué par les inégalités, globalement, le niveau d’éducation s’élève en France. Cette situation n’est pas vraie partout de la même façon : chaque territoire est marqué par son histoire, sa situation économique, son peuplement. Ce Repères détaille la question pour votre commune. L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données du recensement de la population de l’INSEE (dont les fichiers détail). Cette fiche propose un premier cadrage relatif aux taux de scolarisation des jeunes et à l’évolution des niveaux de formation de la population de plus de 15 ans. Un éclairage particulier rend compte de l’influence des flux migratoires dans l’évolution des niveaux de formation de la population. La commune est-elle attractive pour des diplômés de l’enseignement supérieur ou au contraire a t-elle tendance à accueillir de nouveaux publics disposant d’un bas niveau de formation ? Les écarts de formation entre les femmes et les hommes sont également étudiés ; ainsi que l’évolution des niveaux de formation selon les catégories socio-professionnelles.

L’emploi et la population active

Peut-on encore parler de crise alors que la France n’a pas retrouvé le plein emploi depuis 40 ans ? Un régime de déséquilibre de long terme s’installe, notamment pour les moins qualifiés. Mais la situation de l’emploi et du chômage est très différente suivant les dynamiques locales. Cette fiche Repères fait un point détaillé pour votre commune. L’approche statistique se fonde sur l’exploitation des données de la source Connaissance Locale de l’Appareil Productif (CLAP), du recensement de la population de l’INSEE (dont les fichiers détail), des Déclarations Annuelles de Données Sociales (DADS) et des données relatives aux demandeurs d’emploi publiées par la DARES et Pôle Emploi.

La fiche propose un premier cadrage relatif au marché de l’emploi à l’échelle de la zone d’emploi de la commune. Les établissements et les salariés sont dénombrés et répartis selon le secteur d’activité. Les évolutions sont analysées depuis 2005. Tableaux et graphiques offrent une synthèse des lieux de résidence des actifs travaillant dans la commune, au regard de leur catégorie socio-professionnelle. Est également éclairé le lieu de travail des actifs habitant la commune (notamment selon les situations familiales). Cette fiche Repères contribue ainsi à mieux connaître où résident les personnes travaillant sur la commune et où travaillent les habitants en emploi de la commune ?

L’insertion des actifs dans ce marché de l’emploi est également étudiée, au travers des taux d’activité des 25/54 ans, du poids des différentes catégories socio-professionnelles, des niveaux de salaires moyens (selon l’âge, le sexe) et de la précarité de l’emploi (répartition des salariés selon le type de contrat et l’importance du temps partiel). Enfin, une attention particulière est portée à la demande d’emploi et à son évolution depuis 2008. Des indices de chômage estimés selon le genre et l’âge sont ainsi proposés.