Observez la situation de vos quartiers prioritaires pour évaluer votre contrat de ville

Le Compas vous outille et vous accompagne pour observer et analyser les réalités de vos quartiers prioritaires et mieux évaluer votre contrat de ville parce que l’évaluation de la pertinence des politiques publiques passe par la mesure des enjeux spécifiques de vos quartiers.

 

Observer ? Pour quoi faire ?

  • Redonner du sens à la politique de la ville et aux orientations du contrat de ville
  • Approcher les besoins des habitants au regard de l’usage du droit commun, des politiques publiques y compris locales
  • (Ré) interroger votre programme d’actions
  • Inscrire votre contrat de ville dans un projet de territoire

 

L’observation : une étape de l’évaluation

L’observation des quartiers prioritaires s’inscrit dans le processus d’évaluation du contrat de ville. Elle est essentielle pour permettre d’appréhender les enjeux spécifiques à chacun des quartiers, pour mesurer les évolutions des territoires au regard de l’évolution des territoires englobants (communes et intercommunalités).

L’observation permet en outre de faire émerger des questions évaluatives pertinentes pour les territoires.

 

Les outils que nous vous proposons :

  • Le portrait de quartier pour repérer les spécificités d’un de vos quartiers prioritaires (ou de l’ensemble de ces quartiers) grâce à une fiche synthétique (une dizaine de pages)
  • Le diagnostic complet de votre territoire  pour mettre en perspective géographique et historique la dynamique de votre territoire en vous appuyant sur une approche problématisée de la situation de vos quartiers (document d’une centaine de pages)
  • La restitution pour bénéficier d’une présentation, chez vous, par un directeur d’études des enseignements issus de l’analyse de vos quartiers prioritaires
  • Hauban, l’outil en ligne pour accéder à un socle d’indicateurs utiles à l’analyse des réalités sociales et économiques de vos territoires. Ces indicateurs thématiques sont accompagnés d’éléments méthodologiques et d’outils nécessaires à leur utilisation (comparaisons, définitions, etc.)
  • L’aide à la mise en place de votre observatoire pour pérenniser l’observation de vos quartiers prioritaires

 

A voir ou à revoir :

  • Cycle de travaux sur l’évaluation des contrats de ville 2015-2022 de Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine : Webconférence du 1er mars 2022 “L’observation sociale des QPV Nouvelle-Aquitaine”. A destination des professionnels qui pilotent et mettent en œuvre les contrats sur les territoires, l’objectif est d’outiller et d’accompagner les acteurs à chaque étape de leur démarche évaluative et permettre l’échange de pratiques. Hervé Guéry et Samuel Fouquet du Compas sont intervenus.

 

  • Dans le cadre des « matinales des élu.es – Politique de la ville », initié par Villes Au Carré – Centre – Val de Loire, Hervé Guéry du Compas est intervenu pour présenter « Les enjeux de la politique de la ville et les impacts de la crise sur les quartiers ». Cycle du 7 octobre 2020 : « Effet quartier » et « mixité sociale » sur les territoires.

 

  • RésoVilles à organisé une conférence à destination des élu.es politique de la ville de Bretagne et des Pays de la Loire où Hervé Guéry du Compas est intervenu pour présenter « Les enjeux de la politique de la ville et les impacts de la crise sur « l’effet quartier ». Webconférence du 7 juillet 2020 : les quartiers politique de la ville (QPV) connaissent des difficultés particulières qui ne sont pas toujours celles que l’on imagine. 

     

     

    Témoignages clients :

     

    Pour agir et mettre en œuvre des politiques publiques efficaces et efficientes sur un territoire, il est essentiel de bien le connaitre.

    Connaitre ses forces, ses faiblesses, ses ressources, disposer tout simplement d’une photographie de « sa » réalité et de celle de ses habitants.

    La politique de la ville, du fait de sa spécificité (transversale, partenariale, territorialisée…) oblige à disposer d’une solide compréhension des quartiers sur lesquels elle intervient.

    Les difficultés étant pluridimensionnelles, une unique clé de lecture pour y répondre conduirait à mettre en place des réponses standardisées, et faiblement en prise avec les problématiques de terrain.

    C’est là, que l’observation,  l’analyse, l’étude quantitative prend tout son sens.

    Elle ouvre des portes,  met en lumière, pose des questions et réinterroge ce qui se vit sur ces territoires.

    Au-delà des chiffres, elle donne vie à des situations, et permet de matérialiser l’ensemble des difficultés vécues dans ces quartiers prioritaires.

    Le travail du Compas sur notre commune apporte un véritable « savoir » qui n’est pas uniquement scientifique, mais également social, économique, démographique….

    Un savoir qui permet de mobiliser, d’orienter l’action publique de l’ensemble des partenaires, pour agir collectivement sur des problématiques identifiées et partagées.

    La plus-value est bien là, dans cette possibilité de rassembler les forces sur des enjeux communs, objectivés au préalable par une observation fine du territoire.

    C’est à mon sens aujourd’hui la seule manière d’agir efficacement pour lutter contre les inégalités territoriales.

    Les moyens financiers étant de plus en plus contraints, seule l’intelligence collective peut encore permettre de développer des solutions pertinentes, ancrées dans le réel.

    Aurore CHENINI, Directrice
    Direction du lien social et de la vie citoyenne
    Champigny-sur-Marne

     

    « Observer, analyser et animer la connaissance pour mieux comprendre les situations et les processus à l’œuvre permet de mieux agir pour les habitants de nos territoires ».

    Le Centre de Ressources Politique de la ville en région PACA accompagne différents territoires et acteurs de la politique de la ville dans le cadre des évaluations à mi-parcours. Ces accompagnements reposent systématiquement sur une actualisation des diagnostics socio-économiques sur des territoires prioritaires définis en 2014 sur la base de données statistiques elle-même datant de 2010/2011. L’analyse et l’animation qui accompagnent ces diagnostics ont pour objectif d’une part de permettre la confrontation des points de vue : bien souvent de passer de « l’intuition » à l’objectivation à partir de données territorialisées et problématisées voire parfois de lutter contre les stéréotypes touchant ces quartiers prioritaires. Et d’autre part, d’aider sur la base de présentation collective, les acteurs de la politique de la ville à (re)définir des priorités et des stratégies aux regards des analyses proposés.

    Cette observation des dynamiques territoriales à l’œuvre (aux contours exacts et/ou à l’IRIS) participe à la démarche d’évaluation mise en place. Sur nos territoires, elle a permis de prendre conscience de « l’effet quartier », de s’interroger sur les écarts entre ces territoires prioritaires et les autres quartiers de la ville et/ou de l’agglomération et des processus à l’œuvre, notamment les multiples discriminations systémiques dont sont l’objet les habitants des quartiers prioritaires.

    Mustapha Berra,

    Directeur du CRPV Région Sud Provence-Alpes-Côte-d’Azur